Skip to content

Formations

HA’APA’ARIRA’A

Courses

Les formations du Conservatoire sont réparties en trois sections :

A celles-ci, s’ajoutent les cursus :

Formations

Les formations

Les arts classiques regroupent les instruments classiques tels que le piano, le violon, le trombone… Tous s’accompagnent de l’apprentissage de la formation musicale, obligatoire pour
tous les élèves du cursus classique. L’éveil musical est accessible aux enfants à partir de l’âge de 5 ans afin de développer
leur sensibilité musicale et faciliter leur intégration dans le cursus.

Les arts traditionnels rassemblent les disciplines propres à la culture polynésienne tels que le ‘ori tahiti, les musiques
traditionnelles ou encore, le reo tahiti. Ils participent à la transmission des us et coutumes locales et visent également
l’obtention du seul diplôme d’arts traditionnels reconnu sur le territoire.

Les arts de la scène englobent les trois arts que sont : le théâtre, les arts visuels enfin les voix, notamment l’art lyrique.
L’objectif de cette section étant partagée avec les arts classiques et les arts traditionnels, à savoir l’expression scénique et l’interprétation.

Le cursus Jazz propose une scolarité musicale adaptée à des instrumentistes confirmés souhaitant s’initier à l’improvisation Jazz dans les disciplines suivantes : guitare, guitare basse, saxophone, piano et trombone.
Le cursus Musiques Actuelles permet à des artistes autodidactes ou confirmés, d’explorer un registre varié dans les disciplines suivantes : formation musicale, batterie, guitare basse, chant et
piano. Il propose également de s’exercer en groupe lors d’ateliers hebdomadaires dédiés.

Les cursus

La section des arts classiques compte une vingtaine d’enseignants et accueille plus de 600 élèves. Elle est divisée en quatre départements comprenant les claviers, les cordes, les percussions et les vents.  

Les élèves s’inscrivant dans un cursus d’études ont pour obligation de suivre les cours de formation musicale durant toute leur scolarité au conservatoire. Il est recommandé aux enfants de s’inscrire en éveil musical (à partir de l’âge de 5 ans), avant d’entamer le cursus classique, soit la formule : 

Pratique instrumentale + formation musicale + pratique collective (sur avis du professeur) 

En sus de l’enseignement dispensé au sein de leur classe, leur formation est complétée par les orchestres (instruments monodiques) et par la musique de chambre (instruments polyphoniques), permettant ainsi une pratique instrumentale enrichie et solide. 

Les arts traditionnels rassemblent les disciplines propres à la culture polynésienne tels que le ‘ori tahiti, les musiques traditionnelles ou encore, le reo tahiti. Ils participent à la transmission des us et coutumes locales et visent également l’obtention du seul diplôme d’arts traditionnels reconnu sur le territoire.

Les arts de la scène englobent les trois arts que sont : le théâtre, les arts visuels enfin les voix, notamment l’art lyrique. L’objectif de cette section étant partagée avec les arts classiques et les arts traditionnels, à savoir l’expression scénique et l’interprétation. 

Le Jazz est une musique vivante dont la transmission orale et écrite impose des approches pédagogiques multiples. Ainsi, le cursus Jazz propose une scolarité musicale adaptée à des instrumentistes confirmés souhaitant s’initier à l’improvisation Jazz.  

L’objectif du 1er cycle est de permettre à l’élève, quel que soit son parcours antérieur (pratique autodidacte, études musicales classiques…) d’acquérir les bases d’une culture Jazz et de s’engager dans une démarche de musicien improvisateur. Le 1er cycle « Jazz » se parcourt généralement en 2 ans. L’admission a lieu sur tests d’aptitudes et/ou de niveau.

 Le 2ème cycle vise à compléter les études et apprentissages menés en 1er cycle, donner au jeune musicien des références artistiques et une autonomie favorisant une pratique musicale lui permettant d’envisager de prolonger ses études dans ce domaine soit dans une finalité amateur, soit dans une orientation professionnelle.

A ces fins, le travail portera sur la découverte des répertoires du Jazz (des origines à nos jours). L’admission est réservée prioritairement aux élèves ayant satisfait aux études du 1er cycle. Elle est également accessible sur concours d’entrée aux adolescents (âge du collège et du lycée) ayant déjà une pratique confirmée dans cette esthétique. Le 2ème cycle se parcourt généralement en 2 ans.

Enfin, le 3ème cycle est accessible à des élèves ayant déjà validé un Brevet d’études musicales, ce cycle peut s’envisager comme l’aboutissement d’un parcours de formation ou comme un temps de détermination avant d’engager une formation complémentaire.

Formations

La formation initiale diplômante

Le conservatoire est un établissement d’enseignement artistique qui délivre des diplômes d’études artistiques, dans le cadre de la formation initiale.

Pour cela, les élèves désireux d’obtenir une telle reconnaissance doivent suivre un cursus d’études complet, conduisant à la délivrance de diplômes équivalant au niveau IV du répertoire national des certifications professionnelles.

La formation initiale s’organise selon le même mode de fonctionnement que les conservatoires métropolitains.

Elle est ouverte dans les trois sections d’enseignement (arts classiques – dont les musiques actuelles et le jazz, arts traditionnels et arts de la scène) et se structure suivant des schémas d’études relativement identiques.

Avant l’entrée dans un cursus, l’élève a la possibilité de se familiariser avec le monde artistique en intégrant la classe d’éveil ou d’initiation.

Cette phase de sensibilisation, généralement réservée aux enfants de 6 ans (niveau CP), permet de développer l’imaginaire, de s’accoutumer aux sons et gestes, de susciter l’envie de créer, d’orienter l’enfant vers une discipline qui correspond au plus près de sa sensibilité artistique. 
Passé cette phase, l’élève entre dans un cursus d’études.

En arts classiques et en arts de la scène, les schémas comportent tous trois cycles, sanctionnés dans deux d’entre eux (cycle 2 et cycle 3) par des examens de fin de cycle, donnant lieu à la délivrance d’un diplôme en cas de réussite.

Les 2 premiers cycles d’études sont organisés par niveaux, dont le nombre varie selon le cursus d’études. Le passage à un niveau supérieur s’effectue, sauf cas exceptionnel, au terme d’une année scolaire.

La fin d’un cycle est obligatoirement sanctionnée par un examen de fin de cycle.
Le cycle 3 comporte deux voies d’orientation : celle de la formation à la pratique amateure et celle qui mène vers la voie professionnelle. Ce cycle ne comporte pas de niveaux, l’élève devant valider ses unités de valeur pendant une période déterminée, sans passage de niveau.

Le cursus établi dans le domaine des arts traditionnels a été inspiré de celui des arts classiques. Cette transposition tient néanmoins compte de la spécificité des disciplines afin de proposer des parcours cohérent, formateur et adapté à la matière enseignée.

Formations

La formation non diplômante

Le conservatoire propose également une formation dite « hors cursus » permettant de se former à la pratique artistique sans obligation d’obtention de diplôme. Ces enseignements sont généralement ouverts au public non scolarisé.

Ce choix, qui rencontre un succès certain en termes de fréquentation des enseignements, permet d’élargir l’accès à la culture et aux arts pour un public souvent adulte, ayant pratiqué dans le passé une discipline artistique ou souhaitant s’initier à une pratique.

Dans la section traditionnelle on remarque un engouement très net dans le domaine de la danse traditionnelle femme. Là encore, les missions de transmission culturelle de l’établissement impactent le choix des pratiquantes, qui sont invitées à suivre, parallèlement à la danse (‘ori tahiti) une initiation aux chants traditionnels.

Ces enseignements peuvent également prendre la forme de stages ou d’ateliers (dans le cas des classes de chant, théâtre, musique classique, musiques actuelles, jazz, danse, musiques traditionnelles) et mener vers un cursus d’études à proprement parler.