'Ori international : des larmes pour un au-revoir

Cliquez pour agrandir

 

Le sixième stage international de 'ori tahiti s'est terminé vendredi en fin de matinée, dans la grande salle de danse du conservatoire, où les stagiaires sont venus présenter leur chorégraphie et le fruit de leurs travaux face à un jury présidé par Mme Manouche Lehartel. Cette véritable rencontre multiculturelle, avec cette année quatre nationalités - américaine, japonaise, mexicaine et australienne - a été marquée par l'échange et l'émotion, beaucoup de stagiaires ayant une petite larme à l'oeil au moment de se dire au revoir. Mais des cultures qui, toutes, portent à la danse traditionnelle polynésienne une admiration sans bornes. "N'oubliez pas de prendre soin de ce qui vous a été confié", a déclaré Manouche Lehartel, rappelant aux stagiaires que la Polynésie est le temple de la danse, et qu'il convient de respecter ce patrimoine. Idem pour Mamie Louise Kimitete, grande dame de la danse et directrice du stage, pour qui il est essentiel de "partager" pour "valoriser" notre culture. "Nous jouons bien au football... pourquoi eux, ils ne danseraient pas ?"

Outre la danse, les stagiaires se sont également essayées au Ukulele et aux percussions, avec succès. Rendez-vous est pris d'ores et déjà pour la septième édition en novembre prochain, lors du Ura Tapairu.

 

Galerie photos

Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir


Read More
Notez cet article:
Mahana o te Hiroa tumu
Second jour du stage international de 'ori tahiti ...

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
lundi 20 novembre 2017
Si vous souhaitez vous inscrire, veuillez saisir un nom d'utilisateur, mot de passe et nom.

Image Captcha