Laure Favre Kahn

Cliquez pour agrandir

Masterclasse de piano classique

Carré d'as entre une fée de la musique et trois espoirs du piano polynésien

Le petit auditorium du conservatoire a été le théâtre d'une magnifique rencontre musicale, jeudi soir de 17h30 à 20h. La soliste internationale Laure Favre Kahn, invitée de Musique en Polynésie à l'occasion de deux concerts Chopin Schumann qu'elle donnera à la mairie de Pirae samedi (18) et dimanche (17), a pris tout son temps pour écouter, corriger, ressentir et s'envoler avec les sensibilités de trois jeunes virtuoses de Te Fare Upa Rau : Viriamu Itae Tetaa, à peine âgé de 11 ans et magnifique sur Chopin, Vaikehu Shan, très sûre d'elle-même à 15 ans sur Liszt et enfin - "tu es un cheval fougueux, comme je l'étais à mes débuts - l'impérial Charles Bravi, 15 ans également sur une incroyable sonate de Beethoven interprétée avec une fougue étonnante.

Ces élèves, sous le regard bienveillant des parents et professeurs, Isabelle Debeleix et Marie Hugot, étaient pourtant surs d'eux-mêmes avant de débuter, chacun, leur leçon particulière. Quelques instants plus tard, ils étaient totalement immergés dans la vision et le monde incroyablement fort et délicat d'une des meilleures pianistes de sa génération. Tout en prenant soin de ne heurter aucune sensibilité, Laure Favre Kahn, passionnée et fusionnelle, n'a pas hésité à offrir aux trois élèves cette vision sublime où la musique, immatérielle, devient réalité, sens, chemin, sensibilité. Tant de chemin reste certes à parcourir pour ces trois "déjà" virtuoses. Tant de pièges à éviter, pour que la petite "flamme" intérieure grandisse. Tant de souvenirs, également, pour l'élève de Bruno Rigutto, qui comme son maître sait si bien parler avec le cœur. Personne ne pourrait oublier une telle leçon de vie et de passion, que Laure Favre Kahn offrira au public polynésien samedi soir à 18h, et dimanche soir à 17h. Un tournant dans la saison de l'association de Jean-Louis Larrey, MEP, qui trouve avec cette virtuose une manière parfaite de rendre hommage, outre à Chopin et Schumann, au bonheur qu'offre la musique.

 

Galerie photos

Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir


Read More
Notez cet article:
Concert dans le grand hall du nouvel hôpital
Master classe Musique de chambre

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
mercredi 18 octobre 2017
Si vous souhaitez vous inscrire, veuillez saisir un nom d'utilisateur, mot de passe et nom.

Image Captcha